Le blues post-augmentation mammaire

Certaines femmes ressentent un mélange d’émotions ; culpabilité, colère et tristesse après leur augmentation mammaire, tandis que d’autres se sentent mieux et en confiance. Si c’est votre cas, voici peut-être quelques réponses à vos questions.

augmentation mammaire Tunisie

Est-ce que quelqu’un ressent la même chose que moi ?

Soyez sûre que de nombreuses femmes ressentent exactement la même chose que vous. Votre corps a subit un changement très important et vos émotions vont faire les montagnes russes. Les chirurgiens mentionnent que l’anesthésie peut engendrer un déséquilibre hormonal et provoquer des symptômes.

Combien de temps ces sentiments vont-ils perdurer ?

Tenez bon, cela va s’améliorer et vous pouvez vous enfermer dans votre chambre si vous le désirez, vous avez subi une intervention chirurgicale majeure et il faut du temps pour s’ajuster aux changements apportés à votre corps. Les antidouleurs peuvent vous faire sentir triste et même dépressive. Durant les premiers jours, vous pouvez vous sentir bouffie et engourdie, ces symptômes sont normaux et vous n’êtes pas la seule bien que vous sentiez que c’est le cas. Donnez-vous une semaine ou deux pour ajuster, puis commencez à faire un effort pour sortir de cette tristesse et vous concentrer sur la positivité.
La sensation d’être enflée au niveau de l’estomac  (d’une durée d’une semaine ou deux) et le fait de ne pas pouvoir faire grand-chose pour améliorer cet état ne va faire qu’empirer la situation dans laquelle vous vous trouvez. Tenez bon, il faut du temps pour se remettre physiquement et émotionnellement d’une intervention chirurgicale majeure.

Que puis-je faire pour me sentir mieux ?

Dans certains cas, votre dépression peut résulter de l’anesthésie et des antidouleurs. Essayez de boire beaucoup d’eau afin de rester hydratée. Pour vous aider à retrouver votre état normal, prenez le soleil (connu pour booster le moral), cela peut augmenter les niveaux d’antidépresseurs naturels du corps ; en effet, une étude à montré que le cerveau produit plus des hormones de changement d’humeur durant les jours ensoleillés que pendant les jours sombres.