La méthode Domenech au service des managers

Si oncle ben’s ne colle jamais, Raymond Domenech lui ne doute jamais. En France, le sélectionneur de l’équipe de foot nationale est le deuxième personnage de l’Etat après le président ou Johnny Hallyday. Et l’objet de critiques bonnes ou mauvaises, un point de focalisation médiatique consacré comme un figure universelle dont chacun peut s’appropier un élément particulier comme un exemple ou un contre exemple.

Mais c’est sans doute aux managers que cette persona médiatique est en train de rendre le plus de services. Si les managers en temps de crise sont de moins en moins des leaders c’est bien parce que le contexte les empêche de discerner une orientation claire pour leur entreprise. Incapables de définir un cap, ils ont aussi de plus en plus la gestion de l’annonce du licenciement et de façon générale se perçoivent et son perçus comme les annonceurs de mauvaises nouvelles. Un oracle borgne qui ne sait pas de quoi le demain de sa société sera fait mais qui sait juste qui reste et qui va s’en aller.

Heureusement, nos amis managers ont désormais leur héros. Car comme l’a récemment affirmé Michel Cymes dans son émission santé sur France 5, Raymond Domenech possède la capacité insigne de ne jamais douter. Après chaque rencontre, il vous dira qu’il s’attendait au score et à la physionomie du match. Mais plus loin : Raymond a toujours en vue un objectif et les circonstances sont rarement des nécessités critiques qui le font dévier de sa pente orgueilleuse et confiante. Avec lui, ce sont toujours les autres ( les journalistes entre autres) qui ont eu des craintes ou de la défiance.

Imperturbable, plus droit dans ses bottes qu’Alain Juppé, tonton Raymond est un phare dans la nuit et un démenti cinglant à toutes les thèses du scepticisme et au cheminement de Descartes avant sa découverte de la nature pensante de l’homme.

Coach Raymond est donc fondamentalement certain que la France va gagner la coupe du monde 2010. Si il ne l’a pas encore dit, il doit le penser très fort. Qu’aurait-on à reprocher à cette force mentale qui va pour paraphraser Hugo? Rien, et c’est sans ironie que je dis que les managers timorés, inquiets, désorientés devraient s’inspirer de ce que dégage le sélectionneur de l’équipe de France de football.

Et il y a fort à parier que dès sa mission terminée ( peut-être après le sacre de la France en Afrique du sud), Domenech sera sollicité pour former et coacher des responsables d’entreprises ou du monde sportif. Comme le disait Louis de Funes à propos de Bourvil dans un film  » il m’épate, il m’épate ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s